Ronflement : les causes et les solutions naturelles pour en venir à bout

Ronflement : les causes et les solutions naturelles pour en venir à bout

Le ronflement est un trouble fréquent du sommeil qui touche près de la moitié des adultes. Source de nuisances sonores pour l’entourage, il peut également être le signe de problèmes de santé plus graves. Heureusement, de nombreuses solutions existent pour atténuer, voire supprimer les ronflements.

Dans cet article, découvrez :

  • Les causes principales du ronflement
  • Les conséquences sur la santé
  • Les solutions naturelles pour ne plus ronfler
  • Quand consulter un médecin

1. Comprendre les causes du ronflement

Avant de chercher à stopper le ronflement, il est essentiel d’en comprendre les mécanismes. Explications :

Le fonctionnement du ronflement

Le ronflement survient lorsque le passage de l’air est perturbé au niveau du pharynx et du larynx. En effet, pendant le sommeil, les muscles de ces zones ont tendance à se relâcher et les tissus à s’affaisser, rétrécissant ainsi les voies respiratoires.

Lors de l’inspiration, l’air traverse plus difficilement ces passages rétrécis et fait vibrer les tissus mous, produisant alors le bruit caractéristique du ronflement.

Les facteurs déclenchants

Certains facteurs favorisent l’apparition ou l’aggravation des ronflements :

  • L’âge : le ronflement augmente avec l’âge, touchant surtout les adultes de plus de 50 ans.
  • Le sexe : les hommes sont plus touchés que les femmes.
  • La prise de poids et l’obésité : l’excès de graisse autour du cou comprime les voies respiratoires.
  • La consommation d’alcool, de tabac et de certains médicaments qui assoupissent.
  • Le nez bouché : rhume, allergies, sinusite, déviation de la cloison nasale…
  • Certaines maladies comme l’asthme ou le reflux gastro-œsophagien.

Le cas particulier de l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil, ou SAOS, est un trouble respiratoire caractérisé par des pauses de la respiration de 10 secondes ou plus pendant le sommeil. Elle touche environ 5% de la population.

Souvent associée au ronflement, l’apnée du sommeil accroît le risque de complications cardiaques et métaboliques. Raison de plus pour réagir en cas de ronflements intenses et répétés!

2. Ronflement et santé : un danger à ne pas sous-estimer

Outre la gêne occasionnée pour l’entourage, le ronflement peut avoir des répercussions sur la santé, à court et long terme :

  • Fatigue, somnolence diurne
  • Maux de tête, troubles de l’humeur
  • Baisse de la libido
  • Risque accru d’hypertension, d’AVC, de diabète…

En effet, le ronflement perturbe la qualité du sommeil, ce qui a des conséquences néfastes sur l’organisme. À long terme, la privation de sommeil réparateur use prématurément l’organisme et les fonctions cognitives.

En cas de ronflements récurrents et intenses, il est donc recommandé de consulter un médecin pour identifier la cause et mettre en place une prise en charge adaptée si nécessaire.

3. Ronflement : les solutions naturelles pour en venir à bout

Avant d’envisager un traitement médicamenteux ou la chirurgie, il existe de nombreuses techniques naturelles pour atténuer, voire supprimer les ronflements. En voici les plus efficaces :

1. Adopter les bons réflexes d’hygiène de vie

Certains comportements du quotidien aggravent les ronflements. En les modifiant, vous pourrez peut-être déjà constater une nette amélioration :

  • – Perdez vos kilos superflus en cas de surpoids
  • – Dormez sur le côté plutôt que sur le dos
  • – Cessez de fumer et limitez votre consommation d’alcool
  • – Évitez les repas copieux le soir
  • – Pratiquez une activité physique régulière
  • – Aérez votre chambre et utilisez un humidificateur si besoin

2. Dégagez vos voies respiratoires avant le coucher

Si vos ronflements sont accentués par un nez bouché, vous pouvez :

  • – Faire des lavages de nez au sérum physiologique
  • – Utiliser un spray nasal décongestionnant à l’eau de mer ou huiles essentielles
  • – Respirer des vapeurs d’huiles essentielles relaxantes avant le coucher (eucalyptus, menthe poivrée, lavande…)

3. Recourez à des aides techniques anti-ronflement

De nombreux dispositifs permettent de lutter efficacement contre les ronflements en maintenant les voies aériennes ouvertes pendant le sommeil :

  • – Les dilatateurs nasaux (petits cônes en plastique)
  • – La mandibule de maintien : gouttière en résine placée entre les dents pendant la nuit
  • – Le masque nasal (type CPAP) : porté pendant le sommeil, il insuffle de l’air sous pression dans les voies respiratoires

Ces solutions anti-ronflement doivent être prescrites et adaptées au cas par cas par votre médecin ou un spécialiste du sommeil.

4. Testez les remèdes de grand-mère

Avant l’arrivée des technologies modernes, nos grands-mères avaient déjà leurs petites astuces de grand-mère 100% naturelles pour lutter contre les ronflements. En voici 3 à tester ce soir :

  • – Avaler 1 cuillère à café d’huile d’olive avant le coucher
  • – Misez sur les infusions à base de plantes décongestionnantes (thym, romarin…)
  • – Consommez 1 cuillère à café de miel pur chaque soir pendant 2 semaines

L’acupuncture : une alternative prometteuse

Venue de Chine, l’acupuncture consiste à stimuler des points spécifiques du corps à l’aide de fines aiguilles. Cette technique millénaire soulage de nombreux troubles, dont les ronflements et l’apnée du sommeil.

Elle agit en relaxant les muscles des voies respiratoires, permettant ainsi une meilleure circulation de l’air. En parallèle, cela améliore la qualité du sommeil.

Avant de vous lancer, assurez-vous de choisir un praticien qualifié et n’hésitez pas à en discuter avec votre médecin traitant.

De nombreuses alternatives s’offrent à vous pour lutter naturellement contre le ronflement. Optez pour celle qui vous convient le mieux avant d’explorer les solutions plus «lourdes».

4. Troubles du sommeil : quand consulter pour le ronflement ?

Dans la majorité des cas, les ronflements occasionnels sont bénins et ne nécessitent pas de prise en charge médicale particulière.

Néanmoins, il est recommandé de consulter votre médecin traitant ou un spécialiste du sommeil si :

  • – Vos ronflements sont quotidiens et intenses
  • – Ils s’accompagnent de fatigue, somnolence et maux de tête persistants
  • – Votre entourage vous rapporte des épisodes d’apnée (arrêt de la respiration) pendant votre sommeil
  • – Vous faites de l’hypertension artérielle ou du diabète

Dans ces cas-là, vous présentez probablement un syndrome d’apnée du sommeil (SAOS) qui nécessite une prise en charge spécifique : orthèse d’avancée mandibulaire, ventilation par pression positive continue (PPC), chirurgie…

Plus rarement, le ronflement chronique de l’enfant peut cacher un problème aux amygdales ou aux végétations. Un avis médical s’impose pour identifier la cause.

En conclusion

Le ronflement est un trouble respiratoire fréquent, plus embarrassant pour l’entourage que dangereux pour la santé… Du moins au début!

Avec le temps, ronfler toutes les nuits use l’organisme et devient un vrai problème de santé publique : environ 40% des Français sont concernés.

Heureusement, en adoptant quelques réflexes d’hygiène de vie et à l’aide de techniques naturelles, il est possible de prévenir et réduire efficacement les ronflements.

En cas d’échec des remèdes naturels ou si le ronflement s’accompagne de symptômes inquiétants, n’hésitez pas à consulter. Votre médecin saura vous orienter vers une prise en charge adaptée avec un spécialiste du sommeil.

zola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *