Comment retrouver sa voix ?

Comment retrouver sa voix ?

Comprendre ce qu’est la voix

La voix est un outil complexe que nous utilisons quotidiennement pour communiquer, sans forcément y réfléchir. Pourtant, de nombreuses personnes peinent à s’exprimer et à se faire entendre. Trouver sa voix est un processus qui consiste à acquérir une meilleure connaissance de soi, développer sa confiance en soi, et oser prendre la parole.

La voix peut être comprise comme une combinaison de trois éléments : le son, l’identité et la communication.

Le son

Sur le plan physique, la voix est produite lorsque le souffle provenant des poumons fait vibrer les cordes vocales situées dans le larynx. Ces vibrations créent des ondes sonores qui sont ensuite modulées par la gorge, la bouche et la langue pour produire les sons du langage.

Chaque individu a une signature vocale unique, liée à la longueur et à la tension des cordes vocales, la forme du conduit vocal, etc. C’est pourquoi deux personnes lisant le même texte auront une voix différente.

L’identité

La voix est profondément liée à notre identité et notre perception de nous-mêmes. Nous entendons notre propre voix à la fois par conduction osseuse et par l’air, ce qui donne une signature sonore légèrement différente de ce que les autres entendent.

Lorsque la voix change ou devient indisponible, comme dans le cas d’une laryngite, il est fréquent de ne plus se « sentir soi-même ». La voix contribue au sentiment d’intégrité de notre identité.

La communication

Sur le plan verbal, la voix transmet le sens par le choix des mots et leur agencement. Mais elle communique aussi beaucoup d’éléments non-verbaux : la mélodie, le rythme, l’intonation, le volume, etc. Ces aspects prosodiques véhiculent les émotions et les intentions.

La communication est également influencée par le contexte culturel et les attentes mutuelles des interlocuteurs. Mettre l’auditeur à l’aise en adaptant son langage et son débit facilite les échanges.

Les obstacles à l’expression de la voix

De nombreux facteurs peuvent entraver ou inhiber l’expression de la voix.

Les problèmes de santé

Des affections bénignes comme une laryngite ou des maladies plus graves como la sclérose en plaques peuvent altérer la voix temporairement ou durablement. Les troubles de la parole et du langage ont aussi un impact.

La peur des conséquences

Certaines personnes craignent des représailles dans leur vie professionnelle ou sociale si elles prennent la parole, surtout pour défendre un point de vue minoritaire. Cette auto-censure limite leur capacité à s’exprimer.

La discrimination

Les groupes marginalisés souffrent souvent d’une invisibilisation de leur voix dans l’espace public. Le sexisme, le racisme, l’âgisme et d’autres formes de discrimination réduisent les opportunités de parole pour ces personnes.

Le manque de confiance en soi

Certains complexes liés à des traits vocaux (hauteur de voix, accent…) ou à l’image de soi inhibent la prise de parole. Les mauvaises expériences passées peuvent aussi miner la confiance en sa voix.

La fatigue et le stress

Prendre la parole en public ou dans un contexte social induit souvent du stress. Combinez à de la fatigue, cela peut réduire temporairement la capacité à s’exprimer.

Retrouver sa voix

Heureusement, même si vous avez l’impression d’avoir « perdu » votre voix ou de ne l’avoir jamais vraiment trouvée, il est possible de la développer à tout âge. Voici quelques étapes clés.

Prendre conscience de ses croyances limitantes

Nos expériences passées et les messages reçus sur la valeur de notre voix influencent nos comportements présents.

Pour trouver votre voix, commencez par examiner vos croyances : ai-je intériorisé que je ne devrais pas trop parler ? Mon entourage apprécie-t-il les voix aiguës ? Ce questionnement est indispensable pour remettre en cause d’éventuelles idées fausses.

Se réapproprier sa voix

Ensuite, réhabituez-vous à votre voix par des exercices simples : écoutez des enregistrements, laissez des messages sur votre répondeur, chantez sous la douche… L’idée est de vous sentir à l’aise.

Expérimentez avec votre hauteur, volume, rythme. Jouez avec les voyelles, faites des bruits de moteur, lisez à voix haute. Votre voix est un instrument à apprivoiser par la pratique bienveillante.

Trouver ses « cordes » de prédilection

On distingue différentes tessitures vocales : soprano, alto, ténor, basse. Où vous sentez-vous le plus à l’aise ?

Testez votre étendue (distance entre vos notes graves et aiguës) sur un piano pour identifier la zone médiane confortable. Puis, écoutez des chanteurs ayant une tessiture proche de la vôtre pour vous en inspirer.

Prendre confiance en situations réelles

Une fois à l’aise avec votre voix « en laboratoire », il faut passer à la pratique terrain avec des mises en situation progressivement plus challenging : un appel à un ami, puis à un collègue, une question en réunion, etc.

Observez les bons communicateurs, rejoignez un club de théâtre amateur… Chaque opportunité de prendre la parole renforce votre assurance. Et si besoin, un coaching vocal personnalisé peut aider.

Développer sa voix par l’écriture

Si vous avez des choses à dire mais que vous butez sur la prise de parole orale, l’écriture est une excellente alternative pour développer votre voix. Voici quelques conseils pour vous exprimer par écrit.

Écrivez beaucoup et sur tout

La pratique régulière, quelle qu’en soit la forme (journal intime, billets de blog, poèmes…) muscle votre « voix intérieure ». Écrivez fréquemment pour habituer votre main et votre esprit à transférer vos idées en mots.

Expérimentez différents styles

Lisez des auteurs que vous admirez et essayez d’imiter leur style, tout en cherchant ce qui vous correspond le mieux. Testez différents genres (nouvelles, slam…) jusqu’à ce que votre « voix » émerge.

Acceptez l’imperfection

Ne vous découragez pas si vos premiers jets ne sont pas fameux. Tout le monde barbouille ! L’important est de persévérer jusqu’à ce que vous parveniez à exprimer votre pensée de façon authentique.

Faites relire votre travail

Le regard extérieur d’un proche, d’un coach ou d’un éditeur vous donnera un précieux feedback pour améliorer votre style et gagner en confiance. Mais souvenez-vous que vous êtes le mieux placé pour trouver votre voix !

Affirmer sa voix en milieu professionnel

Le monde du travail peut semblerhostile quand on cherche à s’y faire entendre. Pourtant, oser y exprimer son point de vue fait partie intégrante du développement professionnel.

Clarifier vos idées avant de les exprimer

Prenez le temps d’organiser vos idées par écrit avant une prise de parole importante (réunion, entretien avec votre manager…). Vous pourrez ainsi parler avec plus d’assurance et de clarté.

S’entraîner devant un ami

Un bon moyen de gagner en aisance : répéter devant un proche ce que vous comptez dire à votre patron ou vos collaborateurs. Vous aurez un aperçu de l’effet produit avant le jour J.

Saisir les opportunités

Osez davantage prendre la parole en réunion, même pour de courtes interventions. Vous constaterez qu’être entendu renforce votre confiance.

Ne pas se décourager

Il arrive que de bonnes idées soient ignorées ou rabrouées. Persévérez, en adaptant votre approche. A force de contributions pertinentes, vos collègues reconnaîtront la valeur de votre voix.

Se positionner en experts

Devenez LA référence sur un sujet précis. On vous sollicitera alors spontanément pour vos lumières. C’est la crédibilité ultime !

Ressources :

Sophie Scott, « How to find your voice », Psyche.co, 2023
Kentucky Counseling Center, « Finding Your Voice« , 2021
Dan Cumberland, « The Secret to Finding Your Voice », 2014
Claude Debussy: A Guide To Claude Debussy’s Life And Music, Masterclass, 2021
Ramsey Voice Studio: Guide for finding your natural voice
National Public Radio: Find your singing voice with these 5 tips

zola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *