Comment entraîner votre chien à ignorer les autres chiens ?

Comment entraîner votre chien à ignorer les autres chiens ?

L’entraînement d’un chien est essentiel pour de nombreuses raisons. Cela permet notamment d’encourager les bons comportements et de décourager les mauvais. Lorsque votre chien apprend avec succès une nouvelle commande, cela renforce la confiance et l’affection qu’il vous porte. L’entraînement peut aider les propriétaires de chiots et de chiens adultes à profiter de la compagnie de leur animal de compagnie.

Pourquoi les chiens s’excitent-ils en présence d’autres chiens ?

Les chiens s’excitent autour d’autres chiens car ils veulent socialiser et se faire de nouveaux amis. Il est normal que votre chien veuille courir vers un nouveau chien pour le renifler ou jouer avec lui. Les chiens sont des animaux de meute qui veulent naturellement être entourés de leurs congénères. Parfois, les chiens deviennent agressifs pour montrer leur dominance ou parce qu’ils défendent leur territoire. Mais souvent, ils sont juste curieux de faire la connaissance d’un inconnu.

Les chiens communiquent beaucoup par le langage corporel. Lorsqu’ils se rencontrent, ils se « parlent » en remuant la queue, en reniflant, ou par des mouvements de tête. Tout ceci est très excitant pour eux ! Certains chiens ont aussi tendance à aboyer quand ils voient d’autres chiens, car ils veulent attirer leur attention ou les appeler à venir jouer.

Les chiennes en chaleur dégagent des phéromones qui rendent les mâles fous d’excitation. Il est donc normal que les chiens mâles tirent très fort sur leur laisse ou essayent de s’échapper quand ils sentent une chienne en chaleur. Les femelles gestantes ou allaitantes dégagent aussi des phéromones spécifiques.

Enfin, certains chiens s’excitent autour de leurs congénères par peur ou manque de confiance en eux. S’ils ont fait de mauvaises expériences par le passé, ils peuvent se mettre à paniquer ou à grogner en présence d’autres chiens.

Conséquences d’un chien trop excité

Si votre chien est du genre à toujours vouloir aller voir chaque chien qu’il croise pendant les promenades, cela peut vite devenir épuisant ! Un chien trop excité peut :

  • Tirer très fort sur sa laisse, vous faisant presque lâcher prise
  • Abîmer son cou et sa trachée à force de tirer sur le collier
  • Vous faire trébucher s’il se met soudainement à courir vers un autre chien
  • Echapper à votre contrôle et se mettre en danger (se faire renverser par une voiture…)
  • Se montrer impoliment envahissant envers les autres chiens, ce qui provoque des bagarres
  • Devenir trop stressé et développer des troubles anxieux

C’est pourquoi il est important d’entraîner votre chien à rester calme et à vous obéir en présence de ses congénères.

Comment entraîner votre chien à ignorer les autres chiens

Il existe quelques méthodes d’entraînement simples pour apprendre à un chien à ne pas tirer sur sa laisse ou devenir surexcité à la vue d’autres canidés. Les propriétaires de chiens peuvent utiliser ces étapes pour former un chien d’assistance ou pour le préparer à être amical en garderie. Vous pouvez entraîner un chien à ignorer les autres chiens en suivant ces étapes :

  1. Préparez le bon équipement. Prévoyez d’apporter tout le matériel dont vous avez besoin pour promener confortablement votre chien, ainsi que les outils d’entraînement par renforcement positif.
    • Un collier et une laisse adaptés à la taille et au tempérament de votre chien. Préférez un harnais pour les chiens qui tirent beaucoup.
    • Des friandises de haute valeur dont votre chien raffole. Du fromage, du poulet, des saucisses…elles serviront à le récompenser.
    • Un clicker pour marquer précisément le bon comportement.
    • Sacs à crottes et distributeur de pochettes pour ramasser les déjections.
  2. Promenez votre chien sans distraction au début. Commencez par promener votre chien normalement, sans autres chiens autour. Il est normal que l’attention de votre chien parte dans tous les sens, surtout s’il s’agit d’un jeune chiot.
    • Laissez-le renifler et explorer à son rythme. La promenade doit rester un moment plaisir pour lui.
    • De temps en temps, changez de direction ou faites demi-tour pour qu’il reste attentif à vous.
    • Une fois son énergie évacuée, vous pouvez passer à l’étape suivante de l’entraînement.
  3. Apprenez-lui à se concentrer sur vous malgré les distractions. Tout au long de la promenade, travaillez à capter puis récompenser son attention :
    • Arrêtez-vous et appelez son nom. Dès qu’il vous regarde, clickez puis donnez-lui une friandise en le félicitant.
    • Avancez de quelques pas et répétez plusieurs fois l’exercice.
    • Augmentez progressivement le niveau de difficulté en ajoutant des distractions mineures (une voiture qui passe, d’autres passants au loin…).
    • Si à aucun moment il ne vous regarde malgré vos appels, reprenez l’entraînement dans un environnement avec moins de stimuli.
  4. Entraînez-le à rester assis près de vous malgré les distractions. Une fois qu’il est attentif à vous en promenade, apprenez-lui la position « assise » :
    • Passez la main sous son menton, appuyez doucement vers le bas en disant « assis » puis cliquez.
    • Donnez-lui une friandise quand ses fesses touchent le sol pour le récompenser.
    • Répétez plusieurs fois jusqu’à ce qu’il comprenne le geste et s’asseye au commandement vocal.
    • Demandez-lui de rester assis 5 à 10 secondes avant de le récompenser. Allongez progressivement la durée.
    • Pratiquez cette commande avec des distractions modérées autour de vous.
  5. Entamez les promenades à distance des autres chiens. Une fois les exercices de base bien maîtrisés en laisse, vous pouvez commencer à marcher à bonne distance d’autres chiens :
    • Passez loin d’un parc à chiens pour qu’il puisse observer ses congénères de loin.
    • Utilisez votre clicker et des friandises pour rediriger son attention dès que vous le voyez fixer un autre chien.
    • S’il réagit trop fortement, éloignez-vous et essayez avec un chien plus éloigné.
  6. Rapprochez-vous progressivement des autres chiens. Au fil de plusieurs jours/semaines et de nombreuses répétitions, diminuez peu à peu la distance avec les autres chiens.
    • Observez son seuil de tolérance et ne brûlez pas les étapes si vous le sentez tendu ou sur le point de réagir.
    • Si à tout moment il vous regarde spontanément comme pour chercher votre approbation, félicitez-le !
    • S’il réagit, revenez à l’étape précédente ou augmentez à nouveau la distance jusqu’à ce qu’il soit détendu.
  7. Entraînez-le en laisse à côté d’autres chiens dociles. Lorsqu’il arrive à ignorer un chien à courte distance en étant attentif à vous, tentez une courte approche en laisse à côté d’un chien calme tenu par son maître :
    • Saluez le propriétaire de l’autre chien et expliquez que vous entraînez votre compagnon.
    • Avancez en parallèle à une dizaine de mètres puis rapprochez-vous progressivement tout en encourageant votre chien à rester concentré sur vous.
    • Si à tout moment il commence à fixer l’autre chien, redemandez son attention avec votre signal (clic/friandise).
  8. Pratiquez dans différents contextes. Répétez les exercices d’ignorance avec tout type de chien, dans diverses situations :
    • Chiens au physique imposant ou bruyant.
    • Chiens joueurs avec leurs propriétaires ou seuls.
    • Face à face à l’arrêt ou en movuiment.
    • Dans des endroits plus ou moins fréquentés.

    Plus le contexte et les stimuli changent, plus l’entraînement est complet.

Pourquoi entraîner son chien est important

Outre le fait d’encourager les bons comportements, l’entraînement d’un chien présente de nombreux autres avantages :

  • Renforce le lien avec votre animal : passer du temps à communiquer et réaliser des exercices ensemble resserre les liens entre le maître et son chien. Votre complicité s’accroît énormément.
  • Rend les promenades plus agréables : se promener avec un chien qui tire et aboie sans cesse après ses congénères est épuisant. Un minimum d’éducation permet de grandement profiter de vos balades.
  • Permet d’éviter certains problèmes de comportement : l’ennui, le manque de stimulation mentale et un cadre de vie inadapté peuvent conduire un chien à développer des TOC, de l’agressivité ou d’autres troubles du comportement. L’entraînement aide à canaliser son énergie.
  • Aide à socialiser votre chien : un chien sociable se montre amical et sait interagir poliment avec ses congénères et les humains. L’entraînement l’aide à acquérir un bon équilibre émotionnel.
  • Donne plus de liberté et d’indépendance à votre chien : un chien obéissant et attentif à son maître peut se voir accorder plus de libertés (promenades sans laisse, gardiennage de la maison…).

Un chien bien entraîné est également plus épanoui et en meilleure santé physique et mentale.

Avantages spécifiques de savoir ignorer ses congénères

Voici quelques-uns des principaux avantages d’un chien qui sait rester calme autour de ses congénères :

  • Moins de risques de fugue ou d’accident lors des balades
  • Des promenades paisibles pour le maître comme pour l’animal
  • Moins de stress, d’anxiété et de comportements obsessionnels
  • Meilleure socialisation et interactions positives avec ses pairs
  • Chien accepté plus facilement en pension ou en garderie
  • Bien-être global du chien qui comprend ce qui est attendu de lui

Conseils pour réussir l’entraînement

Voici quelques conseils supplémentaires pour mener à bien l’entraînement de votre chien à ignorer ses congénères :

  • Commencez l’entraînement le plus tôt possible, idéalement quand le chien est encore un chiot. Ses premiers mois de vie sont cruciaux pour son développement.
  • Soyez cohérent dans vos directives et faites toujours les mêmes gestes/utilisez les mêmes mots pour une même action. Sinon, le message est brouillé pour lui.
  • Faites preuve de patience et avancez à son rythme sans le brusquer, en respectant ses capacités. Un chiot ne peut pas rester concentré longtemps ; un chien craintif ne supportera pas la frustration.
  • Utilisez des récompenses adaptées qui motivent vraiment votre chien – trouver LA friandise ou le jouet dont il raffole. Variez aussi les récompenses pour stimuler sa curiosité.
  • Pratiquez tous les jours, même par petites séances de 5 à 10 minutes. La régularité est primordiale pour qu’il assimile bien chaque étape.
  • Finissez toujours chaque séance sur une note positive, lorsqu’il a accompli avec succès l’exercice demandé. Sa dernière impression doit être la sensation du devoir accompli.
  • Faites-vous aider par un professionnel si nécessaire, surtout si vous avez un chien difficile (hyperactif, peureux, agressif…). Un éducateur canin saura vous conseiller une méthode adaptée.

Quelles méthodes d’entraînement privilégier ?

Aujourd’hui, les méthodes d’entraînement basées sur le renforcement positif sont préconisées, en opposition aux méthodes coercitives ou punitives.

Le principe est simple : récompenser chaque bon comportement par quelque chose que le chien apprécie (caresser, friandise, félicitations…) et ignorez les mauvais comportements sans punition. Cette approche respectueuse instaure une belle relation de confiance entre le maître et son animal.

Quelques exemples de méthodes positives :

  • Clicker training
  • Modelage
  • Désensibilisation
  • Contre-conditionnement

Le clicker training consiste à « marquer » un bon comportement par un « clic » sonore, rapidement suivi d’une récompense. Cela permet au chien d’associer action et gratification. Le son du clicker facilite aussi le timing entre le geste et le reward.

Le modelage est une méthode qui récompense des approximations du bon comportement, en vue d’obtenir le résultat escompté. Par petites étapes successives, on guide le chien vers ce qu’on attend de lui.

La désensibilisation et le contre-conditionnement sont très utilisés pour les chiens anxieux, stressés ou peureux. On commence par identifier à quelle distance de son déclencheur le chien reste dans « sa zone de confort ». Puis on l’habitue progressivement au stimulus effrayant, en l’associant à quelque chose d’agréable.

Solutions de dernier recours

Si votre chien est ingérable et que les méthodes positives ont échoué, quelques solutions plus drastiques peuvent parfois donner des résultats :

  • Le collier électronique (interdit dans certains pays)
  • Le collier à ultrasons (émet des ultrasons désagréables)
  • Le diffuseur de phéromones apaisantes
  • Les médicaments vétérinaires (anxiolytiques légers)

Attention cependant, toutes ces méthodes présentent des risques d’effets secondaires si mal utilisées. Prenez conseil auprès de votre vétérinaire et éducateur canin.

Ressources complémentaires

Pour en savoir plus sur l’entraînement des chiens, voici quelques ressources fiables :

  • Livres
    • « L’entraînement du chien pour les Nuls » de Jack et Wendy Volhard : une référence très complète pour les débutants
    • « Comment éduquer son chien en 15 minutes par jour » de Cécile Lumineau : axé sur le renforcement positif
    • « Calmez votre chien : La méthode pour résoudre les problèmes de comportement » de Emma Parsons : pour les chiens à problèmes
  • Sites Web et blogs
    • Association of Professional Dog Trainers : apdt.com
    • Victoria Stilwell Positively : positively.com
    • L’Univers du Chien : univers-du-chien.com
  • Vidéos
    • Chaîne Youtube « Zak George’s Dog Training Rvolution » : tutos efficaces
    • Emission « Dogs Might Fly » avec le célèbre dresseur John Rogerson
    • Documentaire « Cesar Millan : Guide de l’apprenti dresseur »
  • Podcasts
    • « Dog Trainer Conversations » : discussions avec des professionnels
    • « Dogs Best Friend » par Zak George : conseils pratiques

Avec les bonnes ressources et beaucoup de patience, vous parviendrez à avoir un parfait compagnon de promenade !

zola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *